À la découverte de l’art culinaire chinois : 2 plats des plus insolites

La diversité de la culture chinoise n’en finit jamais de surprendre les visiteurs. Et lorsque l’on parle de la culture chinoise, on ne peut se passer à côté de sa gastronomie. En Chine, on compte plus de 5 000 variétés de plats. Certains d’entre eux semblent assez bizarres… presque impossibles à manger.

Depuis longtemps, les Chinois mangent presque tout ce qui bouge et tout ce qui pousse. Cela peut être l’une des raisons qui peuvent expliquer ces plats très étranges que l’on retrouve souvent sur la table chinoise. Ici, on vous invite à découvrir 2 plats des plus insolites et pas du tout faciles à déguster au premier abord. Mais d’après les Chinoix, ces recettes auraient des vertus thérapeutiques.

Le Chou Doufu ou Tofu puant

Le Tofu puant porte bien son nom. Ce plat se démarque par son odeur franchement marquée et très peu agréable. Il s’agit de fromage préparé à base de lait de soja et de différentes sortes d’herbes chinoises. D’après la légende, ce plat était un aliment de base pour les militaires de l’empire de Chine. Aujourd’hui, c’est devenu une nourriture de rue très populaire. On peut en trouver à chaque coin de rue, même dans les supermarchés et les grands restaurants.
Comme mentionné un peu plus haut, le Chou Doufu se prépare à base de lait de soja. Celui-ci peut être cuisiné de différentes façons : cuit dans une marmite, frit ou poêlé. Il est ensuite fermenté pendant plusieurs jours dans de la saumure contenant des crevettes séchées, ce qui explique son odeur très forte et piquante, mais aussi son goût relevé.
Lors de votre séjour en Chine, prenez le temps de goûter à ce plat traditionnel chinois. Rassurez-vous, c’est un véritable délice ! Ne prenez pas compte de son odeur. Pour agrémenter le goût, le Chou Doufu se mange avec de la sauce particulièrement savoureuse.

Le Pidan ou œuf de 100 ans

C’est une recette traditionnelle chinoise, dont ses racines remontent au temps de la dynastie Ming. Aujourd’hui, ce mets est extrêmement apprécié en Chine. Il est également facilement reconnaissable avec son odeur peu agréable, mais pas aussi forte que le Chou Doufu. Ici encore, l’odeur ne doit pas être un frein. Ce plat a un goût très particulier qui ne manquera pas de surprendre les fins gourmets.
À quoi faites-vous référence lorsque l’on parle d’œuf de 100 ans ? Un œuf pourri… ? Détrompez-vous ! Ce plat a un goût particulièrement savoureux. Comme son nom l’indique, l’œuf de 100 ans est un plat à base d’œuf. Son secret réside dans la préparation. Auparavant, l’œuf de 100 ans était trempé dans une solution composée d’argile, de cendres et de sel, pendant environ 100 jours.
Aujourd’hui, la boue de chaux est remplacée par de l’eau bouillante. L’œuf y est trempé pendant environ 30 jours. Ceci explique la texture très différente de l’œuf. Le jaune devient très crémeux et prend une couleur vert foncé. Le blanc, quant à lui, se transforme en une sorte de gélatine de couleur caramel ou noir selon le processus de fermentation.
On trouve encore deux nombreux autres plats très étranges, mais savoureux, sur la table chinoise comme les brochettes de crabes non décortiquées, les brochettes de scorpions, la crevette ivre, les yeux de thon, les testicules de poulet…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *