Offrez-vous un voyage gastronomique à Arles

Arles dans les Bouches-du-Rhône est un haut lieu du camping en Camargue. Cette ville fait beaucoup parler d’elle avec ses nombreux vestiges du passé. Ceci dit, la gastronomie locale mérite également le déplacement. Le terroir camarguais offre généreusement divers ingrédients frais et bio. De nombreux produits bio et d’autres fruits de saison sont à trouver sur les étals du marché le mercredi et samedi matin. La plupart d’entre eux font l’objet d’appellation d’origine contrôlée (AOC). Puis, la cité est également un pays du vin. Dans cette partie de la France, l’apéritif reste tout une institution. Des cépages nobles viennent égayer l’ambiance. Pour les fans de recettes de grands chefs, un bon nombre de bonnes tables permet de savourer les différentes spécialités locales.

Quelques produits à découvrir pendant le séjour en camping Camargue

Le riz de Camargue est un produit destiné à des plats gastronomiques. Il fait l’objet d’une reconnaissance d’endémicité par l’Union européenne au début des années 2000. Cette céréale se décline en une trentaine de variétés avec leurs particularités respectives. Le riz rond camarguais est plus fondant que les autres. Il a un aspect moelleux qui lui vaut une place en dessert ou entremets. Un riz demi-long se destine pour les plats salés tels que le risotto ou la paella. D’autres variétés ont aussi leurs attraits respectifs. Elles se destinent pour les salades ou l’accompagnement de recettes carnées. Les riz parfumés devraient aussi vous surprendre agréablement. Un musée consacré à ce produit des rizières ouvre ses portes au grand public. Faisant l’objet d’une AOP, l’huile d’olive des Bouches-du-Rhône représente le tiers de la production nationale de cette denrée. Les hectolitres viennent de la vallée des Baux ainsi que du Pays d’Aix. Plus de 20 moulins traitent les olives avec la méthode ancestrale. 11 d’entre eux se trouvent près d’Arles. Le mode de trituration de ce produit remonte à l’Antiquité.

Le taureau AOP est une viande prisée des fins gourmets. Elle se caractérise par une certaine finesse. La chaire est d’une couleur rouge vif avec juste ce qu’il faut pour la matière grasse. En effet, les animaux à l’origine de cette viande ont été élevés en semi-liberté. Ce qui lui confère aussi sa fermeté légendaire. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un ingrédient incontournable pour réaliser les plats typiquement camarguais. Pour les vins, quelques grands domaines fournissent un large choix. Le Mas Valériole propose des boissons certifiées bio. C’est aussi le cas du Domaine de Beaujeu et Tavernel. Des noms tels que Vallon des Glauges, Isle Saint Pierre ou Bouchaud devraient aussi être mémorisés. Les meilleurs crus s’accompagnent de fromage de chèvre ou de saucisson d’Arles.

Des recettes que vous pouvez essayer

Le camping en Camargue offre l’occasion de goûter à de nombreux généreux plats. Durant votre séjour, choisissez un établissement possédant un restaurant comme le camping sur https://www.campingcrinblanc.com/. Le chef ne manquera pas de vous proposer des plats typiques de la région. Mais, vous pouvez aussi cuisiner dans votre mobil-home. Les recettes sont très variées et comprennent une multitude d’ingrédients. Elles reflètent la bonté du terroir. L’aïoli est une mayonnaise à l’ail et l’huile d’olive typique des Bouches-du-Rhône. Elle accompagne les pommes de terre, les haricots verts ou bien la morue. Ceci étant, le plat le plus emblématique de la région reste la Bouillabaisse. Cette soupe de poisson mélange différentes espèces. Ce sont les variétés vivant dans les roches, en l’occurrence la rascasse et la baudroie. Le rouget entre également dans la préparation. La soupe au pistou devrait aussi séduire les gourmets. Ce mélange de légumes de saison se parfume au pistou. Cette senteur s’obtient en composant l’huile d’olive, l’ail ainsi que le basilic. La découverte gastronomique se poursuit avec la vraie recette de ratatouille camarguaise. Les herbes de Provence agrémentent des dés d’aubergine et de courgette mijotés à la tomate. Une préparation dite bohémienne reprend les mêmes légumes en ajoutant le poivron dans la formule. Pour les mets, les pieds et paquets créent souvent la surprise. Ce plat de tripes de mouton farcies de petit salé est succulent. Pour un goût exquis, il doit mijoter avec du pied de mouton, de la tomate et un peu de lard. Les fans de fruits de mer ne sont pas en reste. La Camargue a bien 75 km de côte méditerranéenne. Ainsi, la rouille d’encornets est à essayer au moins une fois. Cette recette utilise aussi de la pomme de terre à l’aïoli. Les saveurs des plats camarguais sont relevées par la fleur de sel locale. Ce condiment est particulièrement fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *