Voyage culinaire aux Pyrénées-Orientales

L’art culinaire qui particularise les Pyrénées-Orientales puise ses sources au rapprochement de la France à l’Espagne. L’histoire remonte aux XIIIe et XIVe siècles où les comtés de Cerdagne et de Roussillon se sont unis pour former le peuple de Catalogne. Si vous demandez la spécialité locale dans un des restaurants du Languedoc-Roussillon, la maison vous proposera sans doute un plat catalan. Découvrez les merveilles gastronomiques qui vous attendent lors d’un séjour en camping aux Pyrénées-Orientales.

Les plats locaux, une mixture d’origines variées

Les anciens combattants romains, arabes, grecs et juifs ont tous laissé un héritage à la cuisine roussillonnaise. Le résultat forme l’audace des chefs à utiliser une grande variété de produits fournis par la mère Nature, dont des légumes, avec des techniques qui réservent bien des surprises. Par ailleurs, que ce soit un cuisinier amateur, un chef ou une mère de famille, son réfrigérateur doit inéluctablement contenir un rond de saucisse prêt à griller. La spécialité culinaire roussillonnaise se caractérise par un goût de condiments mélangés, où l’on trouve différents herbes et bulbes. Pour la marinade de viandes ou l’assaisonnement de légumes, les cuisiniers utilisent généralement oignon, ail, persil, gingembre, thym, cannelle, curcuma, safran et autres. Quelques cuillerées d’huile d’olive sont la base de la légèreté des sauces et des préparations nécessitant une friture. Les Pyrénées-Orientales sont extrêmement riches en termes de produits naturels. Les plats variés résultent de l’utilisation de viandes, poissons, légumes, vins, laitages, et même mollusques.

Les entrées, toujours à base de charcuteries

Le boutifarra est l’entrée la plus courante que l’on sert dans les restaurants roussillonnais. Les Français habitants du côté d’Argelès-sur-Mer le connaissent par le boudin catalan. Les ingrédients principaux sont la viande maigre de porc et plusieurs condiments comme la cannelle, le safran, le thym et l’ail. Pour ouvrir l’appétit des visiteurs, les restaurants locaux peuvent proposer un plat d’ilonganises. Il est composé essentiellement de saucisses de toutes les sortes, de saucissons secs catalans et de jambons crus. Si vous séjournez en camping, choisissez-en qui possède un restaurant, comme le camping sur le site https://www.camping-des-alberes.com/. Le chef du restaurant de votre camping ne manquera pas de vous proposer diverses spécialités des Pyrénées-Orientales.

Le plat de résistance, saveur métissée

Les amoureux de poissons apprécieront le bullinado, une lotte cuite préparée avec de la sauce blanche. Ce plat est servi chaud avec des pommes de terre, des crevettes, et parfois des moules, pour mettre l’accent sur la spécialité roussillonnaise. Dans le menu des fruits de mer, les touristes peuvent se délecter d’une assiette de sarsuela. Cette composition de crustacés, calmars, poissons et coquillages est proposée avec de la sauce chaude à base de tomates et d’oignons à l’huile d’olive. Pour rehausser la saveur, la sarsuela s’accompagne idéalement de pâtes ou d’un bol renversé de riz. Le secret de la saveur couramment utilisée aux Pyrénées-Orientales est la picada. Habituellement ajouté en fin de préparations, cet améliorant est composé de fruits à cocque comme l’amande ou la noisette mélangées. De l’ail, du pain grillé, du foie de volaille, des herbes et des épices sont mélangés et moulus dans un mortier pour former une pâte.

Les desserts des Pyrénées-Orientales : démonstration de talents

Le dessert traditionnel dans les Pyrénées-Orientales est la . Une coupe saisonnière se compose généralement de pêches du Roussillon, de cerises et divers fruits confits. En revanche, les chefs et les mères de famille aiment se lancer des défis en réalisant toute une panoplie de gâteaux secs, de brioches et de la génoise à la crème. À la carte des desserts, il est difficile de choisir entre des tourtels et des cocas. Le premier est une recette de couronnes briochées saupoudrées de cristaux de sucre que l’on parfume avec du jus et du zeste de citron, ou de l’anis. Le second est réalisé à partir d’une pâte à brioche garnie de crème ou des morceaux de fruits charnus frais. Les pâtissiers roussillonnais proposent également des rousquilles. Dressés avec des boules de glace, ces biscuits secs sont moelleux à l’intérieur. Ils prennent l’aspect d’une couronne et ravissent les papilles par un parfum au citron. Le tout est enrobé d’un glaçage blanc au choix, comme la noix de coco ou tout simplement de la crème chantilly. Si vous séjournez aux Pyrénées-Orientales au mois de février, vous aurez l’occasion de déguster des bougnettes pendant la fête du Mardi gras. Ce sont des beignets traditionnels que l’on appelle également bunyettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *